Rencontres
1 avril 2014
Cahier Création 2014

Les slam suivant a été écrit par une étudiante du Centre d’enseignement du français (CEF) à McGill, dans le cadre du cours FRSL 407 – Français oral, donné par Natallia Liakina. L’objectif était d’écrire un texte inspiré du slam « Rencontres » de Grand Corps Malade.

Y. G. 

Maman, papa
Je ne vous ai jamais expliqué
Que grâce à vous et à l’encouragement que vous m’avez donné,
J’ai rencontré des situations positives qui m’ont donné la joie, le courage et le succès.
Vous m’accompagnez sur mon parcours difficile
Et maintenant vous apprendrez
Comment vous avez rendu ma vie heureuse
Et comment vous m’avez influencée.
Tout d’abord sur ma route, je marchais sans rencontrer de résistance
J’étais très petite, c’est vrai, mais je me promenais avec l’assurance
Mais quand j’avais sept ans, j’ai rencontré mon premier ennemi
Il était terrifiant, il a bouleversé ma vie
Cet ennemi était l’immigration
Et je me suis donc familiarisée avec la confusion
En arrivant au Canada, j’ai remarqué que tout était nouveau
Les gens, la nourriture, la langue
J’essayais d’écouter, mais je ne comprenais pas les mots
Je me sentais perdue, j’étais sans voix
J’ai rencontré des nouvelles personnes, mais j’avais peur chaque fois
Je me faisais du mauvais sang et je pleurais
Mais sans arrêt, vous m’avez consolée
Vous m’avez expliqué que les changements sont difficiles
Et que la vie n’est pas toujours facile
Vous avez eu raison et au fil du temps, je me suis fait l’oreille
J’ai commencé à comprendre les mots et les expressions
Enfin, j’ai appris l’anglais

Donc, j’ai continué sur ma route avec plus de vigueur
Parce que mon premier ennemi avait fortifié mon cœur
Mais après avoir déménagé plusieurs fois
J’ai rencontré un autre ennemi que je n’aimais pas
C’était la timidité qui m’a suivie de près
Elle m’a rendue peureuse et je m’inquiétais
J’avais envie d’être sociable et extravertie
Mais puisque je manquais d’assurance, je n’ai pas réussi
Néanmoins, vous m’avez tenue par la main gentiment
Et je suis devenue plus à l’aise au fil du temps

Un peu plus tard sur mon chemin, j’ai rencontré une vraie amie
Elle s’appelait «curiosité» et elle était vraiment jolie
En la rencontrant j’ai découvert
Quelque chose d’extraordinaire:
J’ai compris que j’adorais étudier
Je voulais apprendre les maths, l’histoire, la science et le français
Même si vous étiez très occupés, vous avez joué un grand rôle
Dans l’énorme succès que j’ai connu à l’école
Vous avez enrichi mon éducation
En répondant à mes nombreuses questions

Assez tôt sur mon chemin, j’ai rencontré deux êtres destructifs et inconnus
Et ils m’ont attaquée à première vue
J’étais désarmée, naïve et terrifiée
Pendant que l’anxiété et le trouble d’alimentation me tourmentaient
Je me sentais isolée parce que j’étais différente
Malheureusement, mes pensées étaient toujours méchantes
La nourriture et moi, nous avons développé une relation bizarre
J’étais têtue et je ne mangeais pas
Je suis rapidement devenue très mince, tordue, malade
Ma peine psychologique était évidente
Les médecins étaient fâchés quand leurs médicaments n’ont pas fait d’effets
Malgré tous leurs efforts, rien n’a changé
Pourquoi? Parce que leurs remèdes n’étaient pas ce dont j’avais besoin
J’avais envie du réconfort de mes parents, ainsi que de leur soutien
Alors, chers parents, votre tendresse et patience ont transformé mon état d’esprit
J’ai choisi d’arrêter de me faire du mal, et j’ai guéri

Donc, j’ai marché sur mon chemin avec plus d’assurance
Après avoir découvert l’amour propre et l’indépendance
J’étais plus forte et ouverte d’esprit
Et quand j’ai rencontré un nouveau copain, je l’ai accueilli
Ce copain était le choix et il m’a montré des possibilités
Il m’a donné l’occasion d’adopter la liberté
Je devais choisir une université pour mes études
J’étais enthousiaste, mais en même temps, il y avait des incertitudes
Donc, mes chers parents, c’est vous qui m’avez guidée
Quand vous m’avez rappelé qu’on doit toujours rêver
Vous m’avez encouragée à choisir l’Université McGill
Et maintenant je suis contente d’apprendre les matières utiles

Mais je ne vous ai jamais dit «Merci»
C’est grâce à vous que je suis ici
Au Canada, à Montréal, à l’Université McGill
Vous m’avez inspirée à braver les normes, à faire de mon mieux, à être moi-même
Et pour cette raison, je dois vous dire «je vous aime»

Maintenant je brûle d’impatience de continuer sur ma route
Je suis pleine d’espoir et je n’ai aucun doute
Vous êtes très loin et je marche toute seule
Mais je sais que vous me soutenez

Et maintenant, à ce moment, je vous dis
Du plus profond de mon cœur,
Chers maman et papa,
« Merci »