Le quorum enfin atteint
18 novembre 2013
Assemblée générale extraordinaire de l'AÉUM - Brève

L’Assemblée générale (AG) extraordinaire de l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM) a eu lieu le mercredi 13 novembre, et le quorum a été atteint. Une première depuis de nombreuses années.

L’AG avait été pétitionnée trois semaines auparavant, conformément à l’article 6.2 du livre I des règlements de l’AÉUM, car le quorum n’avait pas été atteint lors de l’AG «normale» du 9 octobre dernier.

Le Conseil d’administration de l’AÉUM (Board of Directors, BoD) n’ayant pas pu être «officialisé» lors de l’AG du 11 octobre, ceci devait être fait le mercredi 13 novembre, sinon quoi la bon fonctionnement de l’association en aurait été affecté. Par exemple, sans l’«officialisation» du BoD, la licence d’alcool, dont le bar étudiant Gert’s a besoin pour fonctionner, aurait pu ne pas être renouvelée.

La motion pour la formation du BoD est passée avec un vote contre et deux abstentions.

Le cabinet d’audit a aussi été accepté pour le reste de l’année, ce que l’AG de la session d’automne n’avait pu permettre, faute de présence estudiantine.

Enfin, Josh Redel, ancien président de l’AÉUM (2012-2013) et gérant du nouveau café étudiant de l’association (le Student-Run Café, SRC, qui n’a pas encore de nom officiel) a expliqué à l’audience les derniers développements sur ce sujet. Il a entre autres précisé que les menus étaient prêts, le recrutement terminé, et que seuls quelques travaux étaient encore nécessaires avant l’ouverture le 6 janvier 2014. Il a enfin insisté sur le but du SRC, qui n’est pas de faire compétition aux autres services étudiants, tels Snack’s ou **Midnight Kitchen**, et sur le fait que le café ne mettrait pas en place les mêmes menus.

Enfin, lors de la période de questions qui précède l’ajournement de l’assemblée, un étudiant a voulu comprendre pourquoi les initiations étudiantes de début d’année, Frosh, s’étaient soldées d’un déficit de vingt milles dollars. Brian Farnan, vice-président aux affaires internes et responsable de Frosh a expliqué que des mauvais calculs avaient eu lieu, comme les frais de Paypal, ou encore le taux de taxes sur les parrainages. Afin de ne pas répéter la même erreur, Brian Farnan souhaite que le comité de comptabilité de l’Université soit partie prenante dans l’organisation de l’événement pour les prochaines années.