Contrat dévoilé
30 septembre 2013
La nouvelle principale recevra un salaire de base plus élevé, mais moins de frais supplémentaires.

L’Université McGill a rendu public sur Internet le contrat de Suzanne Fortier, principale de l’Université McGill, le 26 septembre dernier. C’est la première fois que le contrat d’un(e) principal(e) est rendu aussi public, ce qui correspond au désir de transparence de Mme Fortier, comme l’explique Stuart Cobbett, président du Conseil des Gouverneurs de McGill en entrevue téléphonique avec Le Délit.

 

 Salaire de base plus élevé

Le salaire de base de Suzanne Fortier est établi à 390 000$ par année, soit environ 20 000 $ de plus que la principale sortante, Heather Munroe-Blum (HMB). Dans un contexte où McGill applique des coupures budgétaires considérables pour pallier à son déficit, M. Cobbett explique que l’Université est consciente de cette réalité, mais que c’est ce salaire qui était raisonnable pour Suzanne Fortier. «Il ne faut pas oublier qu’elle ne touche quasiment rien d’autre que ça, pas de dépenses pour l’auto, pour la maison, rien comme ça», dit M. Cobbett. Il dit aussi que c’est une légère augmentation quand on considère que le salaire de HMB a été établi il y a 10 ans. Comme HMB, Mme Fortier aura droit à un bonus discrétionnaire de performance par année pouvant présenter jusqu’à 20% de son salaire.

Frais subjectifs

Aucune dépense fixe n’est allouée au logement ou aux frais de véhicule de Mme Fortier. Il est toutefois mentionné dans le contrat que l’Université lui remboursera des frais raisonnables en lien avec ses fonctions à McGill et encourues pour le bénéfice de l’Université. M. Cobbett ajoute qu’il n’est pas possible de prévoir quel sera le montant alloué pour ces charges. L’Université remboursera également tout autre frais de Mme Fortier jugés raisonnables, dans le cadre de l’exercice de ses fonctions de Principale.

Le contrat de HMB lui accordait des dépenses fixes de 16 000$ pour sa voiture par année, ainsi qu’un budget de 4 000$ pour son logement par mois.