Bilans et projets
23 septembre 2013 - Image par Romain Hainaut
Premier Sénat pour la nouvelle Principale de McGill.

Pour son premier Sénat en tant que principale, Suzanne Fortier a voulu placer la séance sous le signe des bilans de l’été et de l’année précédente, ainsi que des projets pour les années à venir.
Composé de 107 membres élus parmi les élèves, les professeurs et les membres de l’administration, le Sénat de McGill a pour objectif de diriger et superviser les affaires académiques de l’Université.
Madame Fortier a tenu, ce mercredi 18 septembre, à rappeler ses priorités à la tête de McGill. Elle a réaffirmé une fois de plus vouloir «être complètement intégrée à la communauté [mcgilloise]» et «gagner la confiance et le respect de tous», ainsi qu’elle l’expliquait la semaine dernière dans une entrevue avec Le Délit (voir Le Délit du 17 septembre 2013, «Suzanne Fortier, premiers pas»).
Après un petit récapitulatif de la semaine d’intégration, qui, selon la Principale, a été «très bien reçue à la fois par les élèves, les professeurs et les parents», elle a rappelé qu’il fallait toujours être vigilant et que le respect devait être une des valeurs fondamentales de cette semaine, en référence aux récents débordements ayant eu lieu sur les campus d’autres universités montréalaises cette année.
La Principale a ensuite évoqué la Charte des Valeurs, et a tenu à affirmer que McGill resterait toujours un campus inclusif et égalitaire. «La diversité est une des forces de notre Université, et nous ferons en sorte que cela soit toujours le cas», a-t-elle déclaré.

Impact des coupures budgétaires

Suzanne Fortier a énoncé quelques chiffres-clés, témoins selon elle de l’importance de McGill et de son rayonnement à l’international: l’Université compte cette année environ 38 000 élèves et est classée respectivement 58e et 21e selon les classements d’universités publiés par Shanghai et par le World Universities Ranking américain. La Principale a ensuite laissé la parole à Anthony C. Masi, Principal par intérim du 30 juin au 5 septembre, entre les mandats de Heather Munroe-Blum et de Madame Fortier, et désormais Vice-Principal executif.
Celui-ci est revenu sur les coupures budgétaires que McGill subit cette année, et a reconnu que c’était une période difficile pour le monde universitaire québécois. En comparaison, les universités américaines ont un budget de 38 millions de dollars, qui est supérieur à celui des universités canadiennes et surtout québécoises. Les coupures budgétaires représentent à McGill 5,2% du budget total. Pour remédier à cela, les employés et les professeurs se sont vus proposer des baisses de salaires de 3% à 9% selon les cas. Mais la solution la plus significative est peut-être celle des départs volontaires à la retraite: 255 personnes ont en effet accepté cette mesure. Anthony C. Masi s’est félicité de l’efficacité de cette action: «Le non-remplacement provisoire des personnes parties à la retraite nous a permis d’éviter les licenciements arbitraires», a-t-il déclaré, tout en insistant sur le fait que les efforts allaient malgré tout devoir continuer, et que les postes devraient être remplacés.

Vers l’avenir

La séance s’est conclue par une série de rapports touchant différents aspects de la vie universitaire. Marc Weinstein, vice-principal chargé du développement et des relations avec les anciens élèves, a montré les progrès continuels des oeuvres philanthropiques à McGill. Pour l’année 2012-2013, les différentes campagnes ont en effet permis de récolter près de 1 milliard de dollars, et de créer de nouvelles bourses et de nouveaux financements. Marc Weinstein a ensuite annoncé les campagnes de l’année à venir, précisant que «malgré ces réussites, il ne faut pas lever le pied. Nous devons toujours aller de l’avant».
Les comités sur les Enquêtes concernant la Recherche et le Rapport sur la politique contre le harcèlement, le harcèlement sexuel et la discrimination ont enfin tracé les grandes lignes des affaires académiques de McGill pour l’année à venir. Le Sénat s’est ensuite terminé à huis clos, pour discuter du Comité sur les convocations et les diplômes honorifiques.
À noter: les séances du Sénat sont désormais visibles en direct sur le site de McGill.