Un département de McGill à l’ASSÉ
13 février 2013
Première affiliation anglophone depuis 2002 pour l'ASSÉ

L’Association des étudiants de second et troisième cycle en Histoire de l’Art et Études en Communications (AHCS-GSA) a, le mardi 12 février 2013, voté à l’unanimité son affiliation a l’ASSÉ (Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante) avec un quorum dépassant largement les 10% nécéssaires.
Jusqu’à récemment, l’Association, qui est aussi représentée par l’AÉCSUM (Association Étudiante des Cycles Supérieurs de l’Université McGill), était affiliée à la Fédération Étudiante Universitaire du Québec (FEUQ). Sa nouvelle affiliation à l’ASSÉ ne veut cependant pas dire qu’elle se dissocie de la FEUQ. Comme l’explique Gretchen King, représentante de l’AHCS-GSA au conseil de l’AÉCSUM, en entrevue avec Le Délit «nous avons maintenant une double affiliation avec deux unions nationales qui représentent nos membres».
Des rapprochements idéologiques semblent expliquer l’adoption de la motion. La représentante de l’association explique que la grande implication de l’ASSÉ dans le succès de la mobilisation du printemps dernier y est pour beaucoup, mais qu’il faut aussi prendre en considération que plusieurs des mandats de l’Association nationale se rapprochent des intérêts de leurs membres.
«Il y a, entre autres, la campagne pour la gratuité scolaire, mais le fonctionnement de l’ASSÉ plaît aux étudiants parce qu’il est si différent de ce que la FEUQ offre», explique King. L’idée d’avoir un congrès où chaque association membre à un droit de vote et celle d’une organisation féministe qui prône la parité homme-femme dans ses diverses structures semblerait correspondre aux mandats et objectifs de l’AHCS-GSA.
Cette affiliation aura, entre autres, comme conséquences de donner plus d’opportunité aux étudiants membres de porter des actions directes puisqu’il s’agit, selon la représentante de l’Association, de la tactique de mobilisation prônée par l’ASSÉ.
En même temps que la motion d’affiliation, l’AHCS-GSA a adopté une motion appelant à boycotter le Sommet sur l’Éducation Supérieur. Mardi prochain se tiendra un vote quant à savoir si l’association sera, ou non, en grève durant le Sommet, le 25 et 26 février prochain. x