Le retour du crooner
26 novembre 2012
Le dernier disque de Damien Robitaille propose des sons latinos et les rythmes enivrants

C’est dans la chaleur et sous le soleil de Miami que le «prince du ludisme» a enregistré ce nouvel album sensuel aux sonorités latines balancées. Comme son titre l’indique, il n’est pas que sonorités estivales, mais bien, une fois de plus, une délicate suite de textes teintés d’humour et remplis de jeux de mots, qui commencent dès la deuxième chanson au refrain entêtant «Je suis partout / Mais je ne suis pas là». Dur de ne pas craquer sous ces phrases ennivrantes dont l’auteur tire l’inspiration de son rythme de vie effréné: «Dans les dernières années, j’ai croisé plein de gens qui me disaient: “Hey, t’es partout! Je t’ai vu hier à la télé! Je t’ai entendu tantôt à la radio”. Pendant ce temps-là, moi, je n’étais jamais, jamais, à la maison. J’étais toujours sur la route». À l’image de l’artiste, ses chansons seront bientôt omniprésentes dans nos têtes… et sous nos bassins motivés.
Celui dont la quête d’identité mêle humour et amour a sans conteste compris le secret des chansons charmantes et entêtantes: «Ça fait depuis le tout début des temps / Que les humains se mélangent mon ange / Alors ce soir, prends ça cool, n’aie pas peur / Mettons en marche le malaxeur». Méfiez-vous, ça reste en tête, ça colle aux hanches, ça fait hocher la tête avec enthousiasme sous le regard incrédule des voisins dans le métro.
Si Damien Robitaille a beaucoup innové dans les rythmes de ce suave et exotique album, il continue à nous parler d’amour en jouant sur les mots et les sous-entendus. On voyage définitivement en terres robitailliennes, dans une ambiance pop un peu kétaine où toute naïveté est habilement contre-balancée par de joyeux jeux de mots. En plus, on voyage en été, car Damien Robitaille a habilement capturé l’esprit torride de la période estivale.
Un dernier coup de cœur sur cet album? Si vous avez comme moi un cœur de guimauve et une tendance au bénévolat, vous ne pourrez que craquer pour «Belle Bénévole», une drôle de balade qui inspire sourire et joie de vivre.
Alors notez-le tout de suite dans vos agendas, ce poète illuminé commencera sa tournée en février, avec un passage au Métropolis le 4 avril. Qui sait? «Avec d’la chance / Il y aura d’la romance / Nos cœurs vont s’aligner / Trouver l’amour, c’t un coup de dés».