Un Montréalais domine les qualifications
13 mars 2012
Le Red Bull Crashed Ice de la ville de Québec invite chaque année des milliers d’athlètes à se qualifier en vue du championnat du monde de ce sport extrême. Le Montréalais Dominic Martel s’est classé au premier rang canadien, grâce à un chrono phénoménal lors des qualifications.

Patiner vers la gloire

Lorsque l’on pense à l’épreuve du Red Bull Crashed Ice, on se demande ce qui peut motiver un athlète à se qualifier pour dévaler, à plus de 60 km/h, une piste longue de 550 mètres, large de 4,5 mètres, 60 mètres de dénivelé, des virages à 180 degrés et des pentes de 50 degrés. Dominic Martel se considère être quelqu’un d’extrême dans la vie. Pour lui tous les moyens sont bons pour atteindre ses objectifs.. Il admet ne pas être du genre à vouloir risquer sa vie au quotidien. Cela ne l’a pourtant pas empêché de s’inscrire aux qualifications du Red Bull Crashed Ice. Il faut croire que sa fascination pour l’ ice cross downhill l’a emporté sur le reste: «J’ai toujours été impressionné par ces courses que je voyais à la télé. J’ai pensé avoir de bonnes chances de me démarquer dans cette discipline, car ma force, c’est mon coup de patin.» Un élément primordial dans un sport qui allie descente, sauts et course sur une piste en montagnes russes, parsemée d’obstacles et complètement glacée. Dominic Martel a joué compétitivement au Hockey pendant 17 années, dont trois dans la division Junior A en Saskatchewan (l’équivalent du junior AAA au Québec). Sa place au sein de l’équipe des Stingers de l’Université Concordia a certainement contribué à le mettre en confiance pour ses qualifications. Il n’avait rien à perdre : «Je me suis dit : pourquoi ne pas essayer? D’une façon ou d’une autre, je savais que j’allais probablement vivre une expérience unique et intense!»

Sélectionner la crème de la crème

C’est la deuxième année consécutive que le hockeyeur de 22 ans s’inscrit aux qualifications du Red Bull Crashed Ice. Ce n’est que cette année qu’il a été sélectionné. Il faut savoir que la première étape du processus de sélection est une loterie qui permet de réduire le nombre de participants à 100 hommes et 20 femmes par ville de qualification. Les personnes pigées sont invitées à se qualifier. Ensuite, les 100 meilleurs Canadiens et les 20 meilleures Canadiennes sont sélectionnés. Le même processus est appliqué aux athlètes internationaux. Lorsque tous les athlètes arrivent à Québec, de nouvelles sélections ont lieu et seuls les participants ayant obtenu les meilleurs temps restent dans la course. Un total de 64 Canadiens et 64 participants internationaux se rendent au tour d’élimination du vendredi soir. Les gagnants de ce tour s’affrontent lors de la grande finale du samedi. Dominic a évidemment pour but de se rendre au championnat du monde samedi soir, car selon lui, «c’est la course la plus importante, le vrai show, quoi! Si je me rends jusque-là, ce sera super, mais je suis déjà très heureux d’aller à Québec pour les compétitions!»

Une piste sinueuse et intense

Dominic arrivera mercredi à la Vieille-Capitale, avec le groupe d’athlètes canadiens. Il pourra se familiariser avec le circuit en prévision des nouveaux tours d’éliminations. Sachant que la piste de Québec, dont le départ est au Château Frontenac, est la plus longue, la plus rapide et la plus difficile de la série, on peut imaginer que les athlètes auront des équipements adéquats pour se protéger d’éventuelles blessures. Même si ce sport est des plus risqués, aucun équipement spécifique n’est requis ou imposé aux participants: «On aurait le droit de porter un casque de motocross et des lunettes de ski si on le voulait. Pour ma part, je préfère y aller plus basic avec mon équipement de hockey habituel. Je vais aussi ajouter une grille sur mon casque. Pour ça, je n’ai pas le choix!»

Dominic demeure sans crainte face à cette course : «Pour l’instant, je n’ai aucune appréhension. Évidemment, je ne suis pas en haut de la côte, mais rendu là-bas, je ne pense pas avoir peur. Souhaitons que ça ne change pas!»

Les compétitions du Redbull Crashed Ice auront lieu à Québec du 14 au 17 mars prochain. Le Championnat du monde aura lieu le samedi 17 mars à compter de 19h. (Diffusion télévisée dès 20h30)