25 novembre 2014

25 novembre 2014

Actualités | 27 novembre 2011
Boire de l’eau, c’est mal
Le temps des fêtes est toujours le bon moment pour sortir vos meilleures bouteilles d’eau.

Vous reluquez avidement cette Fiji que vous avez achetée au prix fort parce qu’elle a supposément un délicieux arrière-goût de noix de coco. Vous n’attendez que la fin de la messe de minuit pour aller ouvrir cette Evian que vous avez payée sept dollars à cause de sa forme excentrique et pour l’aspect pratique de sa poignée faisant aussi office de bouchon.

Quel sentiment satisfaisant que de boire de l’eau de si bonne qualité, être réhydraté et plein d’énergie pour déballer ces cadeaux qui vous ont tenu éveillé toute la nuit. Sachez que si votre chroniqueur préféré travaillait pour une compagnie d’embouteillement d’eau au Royaume-Uni, il finirait sûrement en prison pour deux ans. Je crois que c’est le rêve de certains, mais passons.

Eh oui, la Commission européenne n’a que faire de l’effondrement de la superbureaucratie européenne, du chaos économique et monétaire qui sévit et des taux d’intérêts en hausse sur la dette «blindée» allemande. Après trois ans de laborieuses discussions et vingt-et-un experts plus tard, elle est heureuse d’annoncer que vous ne pouvez plus prétendre, si vous êtes un embouteilleur, que l’eau réhydrate! Paul Nuttal, député européen britannique du parti eurosceptique UKIP, a déclaré qu’un tel règlement faisait paraître le règlement sur la courbure des bananes (car il y en a un) sain. Toutefois, une compagnie peut toujours annoncer que son produit maintiendra votre température corporelle. Heureusement qu’il y a peu de grands déserts en Europe, on arriverait bien rapidement à court d’Européens! Ils sont si amusants à regarder se débattre contre la fatalité. Le spectacle prendrait fin abruptement. Décidemment, rien n’arrête le progrès sur le Vieux Continent.

Si l’utopie européenne le dit, alors ça doit être vrai. Qu’allez-vous faire, chers lecteurs? Vos bouteilles de Fiji et d’Evian achetées au prix fort n’étaient que duperie. Vous ne serez pas pleins de vigueur pour ouvrir vos cadeaux. N’ayez crainte, il y a de la bière. Il y a du scotch, du cognac, du vin. La nature fait bien les choses n’est-ce pas? Profitez-en, avant que les bureaucrates ne décident que le vin vous donnera le cancer à 75 ans et devrait être interdit, que le scotch brûle trop la gorge des néophytes et présente donc une forme d’oppression discriminatoire des Écossais envers le reste de la planète et que la bière est responsable des publicités sexistes à la télé et doit disparaître des tablettes. En plus, elle est produite par un peuple qui n’a pas de gouvernement depuis plus d’un an! Oh, l’enfer pour un eurocrate!

Considérez cette interdiction comme une bénédiction. Vous aurez l’air plus intelligent en ayant la gueule de bois. Vous pourrez dire fièrement que vous n’avez pas succombé aux mensonges de l’industrie de l’eau embouteillée. Vive la révolution! Occupy Dasani!

Je vous souhaiterais bien un joyeux solstice d’hiver, un joyeux décembre, une joyeuse célébration de l’amour fraternel universel, mais j’aime trop Jésus pour ça.

Joyeux Noël.