Regard voilé
16 mars 2010

Écrire un éditorial à chaque semaine n’est pas toujours évident. Et pour cause: il faut avoir (ou s’inventer) une opinion sur tout! Dans notre distrayante société hypermédiatisée où tout le monde a déjà trop d’opinions sur trop de sujets, j’ai tenté de vous épargner cette semaine: vous n’aurez pas à subir une énième prise de position sur le port du niqab ou sur le virage à droite du Parti Québécois, me suisje promis. Car il faut s’avouer tout bas que l’obligation de «nourrir la bête» médiatique en éditorialisant à qui mieux-mieux n’a pas toujours d’heureux résultats.

Pour preuve, vous n’avez qu’à ouvrir les pages de notre cousin Dailyite* du 11 mars pour y constater la condescendance qui peut découler d’une opinion mal réfléchie. Le Daily attribue la décision du Gouvernement du Québec de sanctionner l’expulsion de Naema Atif Ahmed d’un cours de francisation à une «xénophobie» et une «Islamophobie» qui seraient propres au Québec. S’il est vrai que la xénophobie est un phénomène réel au Québec –comme à bien d’autres endroits au Canada et dans le monde occidental– et qu’il doit être dénoncé, l’éditorial du Daily est truffé de faussetés et de sophismes qui témoignent d’une incompréhension surprenante de la situation.

Il y a d’abord les faits. Le narratif du Daily sous-entend que le Ministère de l’Immigration est allé trouver Naïma Ahmed dans sa salle de classe pour l’en expulser. C’est plutôt la professeure qui, après quelques tentatives d’accommodement infructueuses, a souligné le problème à la direction du Cégep Saint-Laurent, qui en a elle-même référé au Ministère. Le Gouvernement du Québec n’a pas cherché à lancer une chasse aux sorcières, mais a simplement été tenu de trancher alors qu’il y avait conflit entre l’offre d’un service gouvernemental et une liberté religieuse.

Ensuite, on y érige l’individualisme libéral comme le seul fondement légitime du vivre-ensemble. À l’instar d’autres journaux anglophones comme le Globe and Mail et la Gazette, le Daily se fonde sur une conception radicalement individualiste des droits et libertés pour défendre le choix individuel des femmes qui désirent porter le niqab ou la burqa, un choix «qui n’a d’implications pour personne d’autre qu’elles-mêmes». La question est pourtant loin d’être aussi simple: si les libertés individuelles sont poussées à l’extrême, elles peuvent miner les fondements de la société, et des limites doivent donc être tracées. Le port du niqab ou de la burqa dans un cours de francisation –où il est nécessaire d’engager la conversation avec les autres étudiants– entre dans cette catégorie, et est donc un terrain légitime de débat politique.

Enfin, cherchant sans doute une illusoire rédemption l’extirpant du marais anti-Québécois où baignent parfois le Globe et la Gazette, le Daily ajoute que «le Canada français a longtemps combattu la domination du Canada anglais, (…) et la xénophobie actuelle doit être considérée à la lumière de cette oppression historique». Voilà qui rate la cible. Les Québécois seraient-ils donc incapables de réfléchir collectivement sur les questions complexes de l’intégration, des frontières entre les libertés individuelles et le vivre-ensemble et les valeurs fondamentales d’une société? Les choix collectifs des Québécois (incluant les nouveaux arrivants) ne seraient-ils qu’une réaction irréfléchie et frénétique à une inhérente peur de l’Autre? J’en doute. Ces questions sont complexes, et de telles simplifications traînent le débat vers le terrain même que le Daily cherche à dénoncer, soit celui des préjugés.

Bon, voilà qui est fait: malgré toutes mes bonnes intentions, vous pourrez bénéficier d’une opinion supplémentaire sur le niqab à mettre dans votre besace. Faites en bon usage.

*Ne nous méprenons pas ici, on aime bien le Daily. Mais cet éditorial était trop choquant pour rester sans réponse.**

**Pour ceux qui ne l’auraient pas encore remarqué, Jean Dion est mon idole (j’ai son autographe affiché sur mon mur à la maison) et je lui pique donc impunément son idée d’utiliser les astérisques.

 
Sur le même sujet: