Valse avec Bashir
12 janvier 2010

On triche un peu ici, puisque le film était à l’affiche au Festival du Film de Toronto en 2008 et que le réalisateur du film, Ari Folman, a visité l’Ex-centris en octobre 2008. Pourtant, ce n’est qu’à l’hiver 2009 que les Montréalais ont pu voir Valse avec Bashir en français. Ce film d’animation atypique sur la guerre libano israélienne de 1982 est construit à partir des souvenirs de guerre des compagnons d’armes d’Ari Folman. D’un récit à l’autre le narrateur Ari, alter ego du réalisateur, cherche à percer le mystère de son amnésie. Incapable de se souvenir de cette période de sa vie, il n’a en guise de souvenirs que des rêves surréalistes. Le mélange entre les souvenirs réels et fantasmés produit un effet envoûtant. Loin du film d’animation classique, l’opus d’Ari Folman explore avec intelligence et sensibilité la réalité d’une guerre. Une oeuvre qui réussit, malgré les thèmes très durs qu’elle aborde, à faire preuve d’une extrême finesse, et d’une beauté visuelle à couper le souffle. Un film marquant qui, certainement, survivra à la fin de sa décennie …et des suivantes.

 
Sur le même sujet: