Le Bâton
10 novembre 2009
As-tu du crust?

Question de rester le plus près possible du H1N1, je me suis rendu vendredi dernier aux [nouvelles] Katacombes, coin St-Laurent et Ontario, pour y voir en odorama le deuxième soir du festival A Varning from Montreal III (avec un grand V comme dans V tv ou bien dans vaginite), où deux de mes groupes canadiens préférés, The Aversions et Brutal Knights, performaient devant une horde de marginaux tout de noir vêtus et titubant au son de la musique d’abattage.

L’organisation se voulait tellement efficace que même s’il semblait y avoir autant de groupes sur le bill que de sueur entassée sous les bras du gars en sleeveless d’Inepsy à côté de moi, le temps de préparation entre les groupes fut maintenu au minimum possible… ce qui est potentiellement le maximum possible pour un show crust punk.

Avant de faire le catalogue des odeurs et l’apologie du surplus créatif qui avait pris un break syndical –ou bien un congé de maladie (grippe du code postal oblige)–, laissez-moi vous dire que les Katacombes, du point de vue de l’organisation des spectacles qui s’y déroulent, est le bar le mieux construit que j’aie pu voir au cours des quatre dernières années. Donc, bravo Janick et les autres copains pour la belle trouvaille et les nouveaux squelettes apocalyptiques sur les murs.

Ceci dit, je n’aime pas trop le crust punk au petit matin, mais ça fait toujours du bien de se rincer l’oeil une fois de temps en temps avec le bon peuple. C’est pourquoi j’ai sorti un mauve et un bleu de mon portefeuille afin de voir une quantité de studs à rendre un ferblantier riche comme un caissier… un caissier qui vole dans la caisse. De tout le crust/d-beat machin chouette que j’ai entendu lors de cette soirée, les Montréalais de Unruled (un nom plus punk aurait été difficile à inventer, sauf Dis-Toxic Rules Bastards Kill Pollution, ou quelque chose à la même sauce) furent mes plus «pas détestés».

Passons au bonbon, The Aversions ont juré dans le décor comme rarement (pas assez de déguisements cloutés) et se sont permis de finir leur partie avec une reprise de la chanson «Wirehead» des Wasted Lives –qui, en passant, se retrouve sur leur plus récent opus Ex Nihilo Nihil. Jouant le rôle du pain dans le sandwich Aversions- Unruled-Brutal Knights, les chevaliers brutaux furent aussi palpitants qu’un hommearbre qui s’immolerait pour les sangsues du Rio Grande un soir de pleine lune sur la rue Ontario au karaoké/kara-ok Astral 2000 (relisez le dernier Bâton si vous êtes perdus). Question de vous éclairer, en version ministère de l’Éducation la phrase précédente signifie: «Ben l’fun, le chanteur y chante bien pis y’ont une fille dans leur orchestre, mautadine que c’est smart de penser aux filles des fois.»

Si vous êtes rendu à vous demander, «Ralph a-t-il vu assez de concerts de musique punk cette semaine?», méprenez-vous, car il s’apprête à vous enfiler une merguez pleine de sauce harissa par une narine pour la ressortir par les pores de vos dessous de bras (de quoi parle ce gars?) en vous annonçant ceci: Jesus Lizard vient jouer à Mourial ce vendredi 13 (!!!) novembre au National. Autrement dit, David Yow va se rebaisser les culottes, faire du crowd surfing et chanter ces chansons que la radio étudiante de l’Université Laval diffusait (entre deux chansons de Weezer) parfois vers minuit lorsque j’étais en secondaire un et que j’écoutais ça pour m’endormir chez mes parents.

All the young punks
, vous saurez où me trouver cette semaine…ben non, vous ne le saurez pas.