À la découverte d’un monde presque vrai
20 octobre 2009

On l’attendait depuis deux ans: le Festival interculturel du conte du Québec est de retour du 16 au 25 octobre. Que vous parliez français ou anglais, que vous soyez Acadien, Africain ou Irlandais, vous trouverez un conte pour satisfaire votre imaginaire. La 10e édition du festival propose une programmation diversifiée de contes provenant de partout autour du globe.

Les soirées découvertes et thématiques sont également de retour à partir du 17 octobre et se poursuivront jusqu’au 25 octobre. Lors des soirées thématiques, les traditions sont à l’honneur: on pourra aller écouter des contes iroquoiens et d’autres au son du tambour wabanaki, participer à des veillées celtiques ou même tendre l’oreille à diverses histoires mettant en scène le légendaire personnage du quêteux. Outre ces soirées traditionnellement fort appréciées du public, plusieurs nouveaux horizons restent à explorer lors de ce festival du conte. Les soirées «découvertes» permettent de présenter de nouvelles prestations en solo de conteuses québécoises confirmées. Quant aux soirées «micro libre», elles permettent à tous de monter sur la scène pour partager leur conte avec le public.

La grande nouveauté de cette année aura lieu lors du spectacle de clôture. En effet, le festival innove avec le Marathon du conte: pendant dix heures, vous pourrez entendre gratuitement une panoplie de contes variés. À chaque heure, le 25 octobre de midi à 22h, vous serez invité à entrer dans un nouvel univers: celui de l’«heure acadienne», de «Jos Violon» et de «Québec, mon amour», entre autres. Les portes s’ouvriront donc pour vous faire découvrir les quelque quarante conteurs qui se partageront la scène. Les anglophiles parmi vous ne seront pas en reste: le festival compte également une section anglophone. Vous pourrez y découvrir des contes de tous les coins de «l’anglophonie». Le spectacle de clôture anglophone se déroulera au Hurley’s Irish Pub avec Mike Burns. Pendant la soirée, vous pourrez lever votre verre au monde fantastique irlandais.

Marc Laberge, un des conteurs québécois les plus reconnus et directeur artistique du festival, a affirmé lors d’une entrevue sur CKUT que «le conte est ce qui nous unit au moment où tout nous sépare». Cette phrase illustre bien l’importance du conte au Québec. Profitez-en pour replonger dans la tradition de votre culture ou pour venir découvrir celle des autres, car le Festival interculturel du conte du Québec ne reviendra qu’en 2011. Aurez-vous la patience d’attendre tout ce temps pour retomber dans l’univers magique des conteurs?

Retrouvez Audrey à l’émission Café, le vendedi à 18h sur les ondes de CKUT.

Festival interculturel du conte
Quand: 16 au 25 octobre
http://festival-conte.qc.ca

 
Sur le même sujet: