Oh Juliette, ma Juliette!
13 janvier 2009
Découvrez ou redécouvrez Juliette Binoche à travers les films qui ont marqué sa carrière dans l’exposition Protraits In-Eyes à la Cinémathèque québécoise.

Tous ceux qui la connaissent se font d’elle une image plus ou moins précise. Juliette Binoche, actrice française aux cheveux bruns et aux yeux bruns, charmante plutôt que fatale, mais dont le regard est la clé d’un talent hors du commun.

Les personnages qu’a interprétés Juliette Binoche ne sont certes pas de grands bavards, mais le peu de mots qu’ils prononcent suffisent à couper le «son». L’actrice a su, avec le temps, montrer au public l’importance de l’acte, c’est-à-dire d’observer plutôt que d’entendre ou même d’écouter. Dans Portraits In-Eyes, Juliette Binoche ouvre des fenêtres sur les films dans lesquels elle a joué.

Sur les murs de la salle d’exposition sont accrochés trente-quatre triptyques. Chacun, réalisé lors du tournage d’un film, est composé de trois éléments: un autoportrait de l’actrice dans le rôle interprété, un portrait du réalisateur, et un poème de Binoche. L’actrice écrit: «J’ai jeté sur papier ce qu’il me reste, ce qui surgit malgré moi, ce que j’ai aussi souhaité. Ce n’est pas définitif, c’est la captation d’un moment de vie, d’une perception subjective et fugitive.»

L’exposition Portraits In-Eyes est une porte d’entrée dansà l’univers des personnages joués par Binoche, mais aussi une occasion de les dépasser. Aller au-delà du récit cinématographique pour découvrir les éléments essentiels qui l’ont formé, soit le réalisateur et l’actrice –deux points de vue concentrés dans une même œuvre et produisant à chaque fois quelques mots «jetés sur papier».

Les Amants du Pont Neuf est probablement l’une des productions les plus populaires ayant Juliette Binoche en tête d’affiche. Porté à l’écran en 1991, le scénario écrit et réalisé par Leos Carax met en scène la rencontre de deux êtres au bord du gouffre. Alex, lorsqu’il n’est pas sous l’effet de l’alcool ou des somnifères, erre. Quant à Michèle, elle tente tant bien que mal de dessiner des portraits malgré une étrange maladie qui affecte sa vue. Les deux protagonistes se rencontrent sur le Pont Neuf à Paris, un pont en construction, à l’image de leur propre existence. Une force les pousse à agir, une force difficile à définir ou à décrire, mais qui est pourtant bien ressentie et comprise par les spectateurs.

Le sentiment de perte absolue et de compréhension totale qui habite le film de Carax se retrouve également dans Caché et sous-tend l’exposition et la série de films rendant hommage à l’actrice. Juliette Binoche nous offre divers moments d’évasion et de réflexion à travers ses performances. L’exposition Portraits In-Eyes permet de renouveler l’expérience avec des films connus ou moins connus, et de, peut-être, se refaire une image de cette icône du cinéma.

Parmi les films projetés, vous retrouverez les titres suivants: Les Amants du Pont Neuf, Caché, Le Hussard sur le toit, Je vous salue Marie, Mauvais sang, Rendez-vous, Trois Couleurs: Bleu, et La Veuve de Saint-Pierre.

Juliette Binoche est également à Montréal dans le cadre d’un spectacle de danse à la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau jusqu’au 17 janvier.