Menu de la semaine
28 octobre 2008

Cette semaine, l’arrivée du temps froid a donné à l’équipe l’idée de dédier un numéro aux plaisirs réconfortants de la table. Le Délit a décidé d’offrir à ses lecteurs un panorama de ce qui se fait en ce moment dans le monde de la cuisine.  À l’heure où les appétits s’ouvrent à mesure que le thermomètre tombe, la rédaction a jugé bon de se faire plaisir pour mieux vous servir.

Il va de soi qu’on n’a guère pu couvrir tout ce qu’on aurait aimé. Ce qui se rattache de près ou de loin à ce qui est comestible offre une infinité de possibilités. Mais pour ce qui reste, le Délit vous laisse de bonnes lectures entre les mains.

Un premier dossier vous portera à travers le monde de la bière à Montréal, en se penchant plus profondément sur le phénomène des bistrobrasseries. Avec une sélection de trois brewpubs ayant ouvert dans les dix dernières années à Montréal, nous avons tenté de tracer le portrait de cet engouement relativement récent.

Nos pages centrales font quant à elles dialoguer deux écoles culinaires, celle de la tradition et du comfort food, et celle de la cuisine moléculaire. Entre nostalgie et avant-garde, les propos alléchants des chefs Josée di Stasio et Giovanni Apollo vous laisseront le loisir de contempler deux aspects de la profession et de choisir votre camp.

Un troisième dossier couvre les quelques bonnes adresses qui devraient vous inspirer s’il advient que votre dépanneur du coin ou votre Métro ne répondent plus à vos attentes de surprise et d’authenticité.

Au menu des autres pages, le stylisme culinaire, pour ceux d’entre vous qui se demandent qui sont les gens dont le quotidien consiste à photographier de la nourriture. Les amateurs de soja découvriront le monde de la reine du soja de Montréal.  Ceux qui se lassent des barres Kit Kat et veulent du chocolat, du vrai, pourront caler leur fringale en sautant directement à la dernière page pour un survol des chocolateries de la ville. Les bouquinistes amateurs de bonne popote pourront quant à eux ajouter à leur carnet d’adresse le premier conservatoire culinaire de Montréal, non loin du marché Jean-Talon.

Bref, bonne lecture et bon appétit!